Petits Maux De La Grossesse : Les Hémorroïdes.

La femme enceinte est particulièrement sensible aux troubles veineux, si bien que nombreuses sont celles qui s’en plaignent durant leur grossesse alors qu’elles n’en ont jamais souffert auparavant.
Si les femmes abordent sans difficultés le sujet des varices ou des jambes lourdes, celui des hémorroïdes reste encore tabou et l’on voit de ce fait un nombre non négligeable de femmes non diagnostiquées et sous-traitées par pudeur ou par honte.

Quelques explications s’imposent : 
Les Hémorroïdes, on en a tous! Ce sont des structures anatomiques normales, qui existent chez tous les êtres humains. Ce sont les veines qui drainent la région anale.
Ce qu’on appelle donc communément « les hémorroïdes » sont les symptômes dûs à des problèmes sur le trajets de ces veines.

Trois types de problèmes peuvent survenir. Un caillot de sang bloque la circulation de l’hémorroïde : c’est la crise hémorroïdaire. L’hémorroïde peut entrainer des saignements lors des selles. Enfin, une hémorroïde interne peut ressortir, créant une boule au niveau de l’anus.

Lors de la grossesse nous observons :
–  Une inflation hormonale ;
– Une gêne au retour veineux ;
– Des troubles du transit (surtout la constipation).

Trois types de problèmes peuvent survenir essentiellements :
– Un caillot de sang vient bloquer la circulation de l’hémorroïde : c’est la crise hémorroïdaire ;
– L’hémorroïde peut gonfler et entrainer des saignements lors des selles.
– Une hémorroïde interne peut se gonfler et ressortir, donnant l’aspect d’une boule au niveau de l’anus.

Ce qui nous donne :
– Des douleurs anales ;
– Des saignements parfois lors de la défécation ;
– La sensation d’une masse au niveau de l’anus, permanente et gênante.

Comment les traiter??? 
Tout d’abord, il faut privilégier les règles hygiéno-ditétiques :
– Eviter à tout prix la constipation, comme expliqué ici ;
-Éviter de forcer en allant à la selle ;
– Ne pas rester assis longtemps (plus de 5 minutes) sur la toilette ;
– Nettoyer correctement la région anale après chaque selle en épongeant doucement avec un papier de toilette humide ;
– Faire des bains de siège à l’eau tiède pendant 15 à 20 minutes, 3 à 4 fois/jour.

Traitements médicaux :
Les hémorroïdes non compliquées peuvent bénéficier d’un traitement symptomatique :
– Veinotoniques à fortes doses ;
– Topiques locaux (crèmes) ;
– Plus un traitement préventif ou curatif de la constipation.

Les hémorroïdes compliquées consiste en celui de la douleur (antalgiques compatibles avec la grossesse et l’allaitement) en premier, en y associant bien sûr les mesures et traitements cités plus haut . On peut y associer un traitement chirurgical s’il est nécessaire.

L’acupuncture semble être une alternative très efficace.

Symptômes assez fréquents, très inconfortables mais facilement pris en charge, si on en parle à son médecin 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *