Petits Maux De La Grossesse : Nausées Et Vomissements

Porter la vie est souvent synonyme de miracle, de joie et profonde sensation de bonheur. Cependant, certains petits désagréments peuvent rendre la grossesse un peu plus difficile que d’autres, si bien que le mot « sympathique » ne leur sied pas du tout! Les nausées matinales et les vomissements pendant la grossesse sont aux yeux de nombreuses femmes le top de la liste des signes pas sympathiques du tout.

Parlons – en!
Les Nausées et Vomissements de la Grossesse (NVG) sont les plus fréquents des petits maux rencontrés au cours de la grossesse. Environs 7 femmes sur 10 en souffrent, à des degrés différents. Donc ne vous sentez surtout pas seule.
Ils commencent généralement entre 4 et 6 semaines d’aménorrhées (après le premier mois de grossesse) coïncidant souvent avec le retard de règle et donnant dans beaucoup de cas le signe d’alerte d’un début de grossesse.
Ils sont censés atteindre leur pic maximal vers le 3e mois (12 semaines) puis disparaitre à la fin du 4e mois (15 – 17 Semaines d’aménorrhées).
Les NVG sont le plus souvent matinaux, et se calment avec la première prise alimentaire.
Mais les tableaux peuvent varier d’une femme à l’autre pouvant persister jusqu’à la fin de la grossesse dans les cas extrêmes et devant dans ce cas faire suspecter un problème digestif associé ou caché par eux.

Lorsqu’ils sont simples, ils n’entraînent pas de problèmes majeurs sur la santé de la mère, et l’on observe souvent une absence de prise de poids durant les 3 premiers mois (si nausées seules) voire perte de poids (si les vomissements sont associés).

 

Ca vient d’où au juste?
 Nous n’avons pas encore élucidé tout le mystère autour des NVG, et lorsqu’ils sont simples nous ne leur connaissons pas forcément de causes.
Plusieurs cependant sont suggérées comme des terrains prédisposés (anxiété, grossesse non désirées, sensibilité à certains médicaments ou nausées et vomissements fréquents en dehors de la grossesse), mais ne sont pas retrouvées chez toutes les femmes. Il se pourrait donc que vous n’ayez vraisemblablement pas de quoi vous inquiéter tant que ça reste léger.
Si la nature de vos NVG est plus sévère alors un examen général et  bilan biologique seront prescrits par votre médecin.

Comment  les traiter?
 Grâce à différentes mesures hygiéno-diététiques on peut arriver à diminuer leur impact et leur nombre, en gardant en tête que le jeûne prolongé peut jouer un grand rôle (les nausées les plus importantes survenant le matin au réveil après une nuit entière sans manger) :

– Prendre son petit déjeuner au lit, 15 min avant le lever ;
– Fractionner les repas = Prendre des repas plus petits et plus fréquents (4 à 6/jour toutes les 2 à 3 heures) ;
– Ne pas sauter de repas inutilement et ne pas rester à jeûn trop longtemps ;
– Boire 30 min avant ou après le repas et pas pendant, et boire en petites quantités dans la journée pour ne pas se déshydrater ;
– Choisir des aliments froids plutôt que chauds, et éviter les aliments odorants ;
– Pour la préparation des aliments incommodants, faire fonctionner la hotte de la cuisinière ou les faire préparer par quelqu’un pour éviter les odeurs (fritures, grillades à l’huile etc) ;
– Ne pas s’allonger immédiatement après avoir mangé ;
– Se lever lentement et éviter la station debout trop longtemps ;
– Faire des petites siestes dans la journée car la fatigue augmente les sensations de nausées ;
– Éviter les endroits trop chauds, car ça augmente les nausées ;

Quelques recettes pour soulager la nausée : diffuser une odeur de citron ou du gingembre, boire de la limonade, manger du melon d’eau ou des croustilles salées,  manger du gingembre frais ou confit, etc.


Si  ces mesures ne fonctionnent pas?
En cas d’échec des mesures hygiéno-diététique, d’autres méthodes s’offrent à vous :
– Gingembre en poudre ou en gélule, à raison de 2 gélules le matin et 2 le midi ;
– L’acupuncture semble donner des résultats très satisfaisants chez beaucoup de femmes.
– Les compléments vitaminiques contenant de la vitamine B6 peuvent aussi être efficaces ;

En cas de persistance, consultez votre médecin pour un traitement médicamenteux.

Bénéfices sur le bébé, Mythe ou Réalité? 
Ce n’est pas un mythe, de nombreuses études fructueuses le prouvent, dont une canadienne, large (portant sur 850 000 femmes) et sur une vingtaine d’années menée par le Dr Gideon Koren.
Les résultats des différentes études comparants les grossesses et les enfants nés de mères ayant ressenti des nausées pendant leur grossesses à ceux de mère n’ayant rien ressenti, convergent et les bénéfices retrouvés sont :
– Diminution du risque de fausses couches spontanées (avortements) ;
– Diminution du risque d’accouchements prématurés ;
– Diminution du risque d’avoir un enfant souffrant de malformations congénitales ;
– QI (quotient intellectuel) plus élevé chez les enfants nés de ces femmes.

Une Explication? 
Nous n’avons pas d’explications précises quand aux mécanismes par lesquels ils protègeraient bébé. Certaines cependant ont été avancées, mais rien de prouvé, comme l’intolérance du corps maternel à ce qui pourrait être nocif pour le bébé par exemple.

Enfin, retenez bien ! 
 – Les nausées sont bénignes et ne donnent pas de risque pour la maman ;
– Les vomissements s’ils sont présents peuvent être tout à fait bénins aussi à condition de ne pas être trop nombreux pas jour et de ne pas entrainer de problèmes (concentration, vision, perte excessive de poids, troubles de la marche etc)
– En cas de moindre doute concernant vos symptômes, consultez au plus vite votre médecin.
– Si vos vomissements sont trop nombreux ou si vous avez une grosse perte de poids, une hospitalisation sera nécessaire pour un traitement efficace.

2 pensées sur “Petits Maux De La Grossesse : Nausées Et Vomissements

  • avril 30, 2018 à 5:36
    Permalink

    Avec cette phrase:  » QI plus élevé chez les enfants nés de ces femmes » On se dit que ces désagréments valaient le coup !

    Répondre
    • mai 13, 2018 à 6:08
      Permalink

      C’est une étude sérieuse et assez large pour être concluante ^^ Je vous ai d’ailleurs mis le lien vers l’étude en question
      Ravie de pouvoir vous rassurer!

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *